Rechercher dans :


Les Carabins coupent les ailes aux Stingers

Montréal, le 16 septembre 2016 – L’équipe de football des Carabins de l’Université de Montréal a de nouveau dominé au sein de sa forteresse vendredi soir, cette fois-ci par la marque de 59-3 face aux Stingers de Concordia qui n’ont jamais pu prendre leur envol. Si l’offensive a récolté sa part de succès, c’est la défensive qui aura encore été une fois dominante, elle qui n’a alloué que 167 verges à l’attaque menée par le joueur par excellence du RSEQ en 2015, Trenton Miller.

Satisfait du résultat, l’entraîneur-chef Danny Maciocia a précisé qu’il s’agissait à nouveau d’une victoire d’équipe. « On parlait de jouer 60 minutes, on peut encore dire mission accomplie là-dessus. Les trois facettes ont bien joué, tout le monde a contribué et ça m’inspire beaucoup.»

Les Bleus auront été les premiers à s’inscrire à la marque. Tôt dans la rencontre, Gabriel Parent (Sécurité intérieure) a trouvé la brèche et récolté le premier majeur du match, le tout sur une distance de deux verges. Andrew Stevens, le botteur des Stingers, a réussi par la suite un placement d’une distance de 32 verges, ce qui s’avéra être les seuls points récoltés par la troupe de Mickey Donovan.

Le premier quart aura été une chaude lutte, mais le deuxième quart, lui, aura été l’affaire des hommes de Danny Maciocia. Une passe de touché de 45 verges par Samuel Caron (Génie civil,  Polytechnique) vers Guillaume Paquet (Relations industrielles), un touché de sûreté forcé par la défensive et deux placements de Félix Ménard-Brière (Architecture du paysage) donnèrent une avance de 19 points aux Carabins à la mi-temps, le score étant de 22-3.

Deuxième demie éclatante par une attaque diversifiée

Au retour du vestiaire, les Bleus n’ont jamais retiré le pied de l’accélérateur. Après avoir récolté un majeur au sol suite à une faufilade du quart, Caron a retrouvé une fois de plus Paquet pour son deuxième touché par la voie des airs. Suite au troisième placement réussi par Ménard-Brière, la défensive a fait sentir sa présence. Le demi-défensif Jordan Perrin (Arts et sciences) a intercepté la passe de Miller dans le flanc gauche et a filé à vive allure sur 46 verges. Julien Choquette-Daigneault (Éducation physique et santé) a ajouté les derniers points au compteur grâce à un touché au sol de 23 verges, une seule minute après un autre placement du botteur originaire de Sainte-Agathe-des-Monts.

Sans marquer de touché, Asnnel Robo (Intervention auprès des jeunes) aura su faire bonne impression dès sa première présence sur le terrain. Le porteur de ballon de deuxième année a franchi la barre des 100 verges au sol, et ce grâce à huit courses seulement. Visiblement satisfait de sa performance, Robo regardait déjà vers le prochain rendez-vous. « Je suis confiant pour la suite. On m’a donné une opportunité, et j’ai surpassé ce que j’ai fait l’année dernière. J’en suis très content. »

Vu la performance électrisante de l’équipe, Caron a laissé sa place après 48 minutes de travail à Pierre-Luc Varhegyi (Administration, HEC Montréal), non sans démontrer qu’il sait bien distribuer le ballon entre ses receveurs. Le quart-arrière des Bleus, qui a complété 20 de ses 30 passes pour des gains de 287 verges, a notamment permis à Louis-Mathieu Normandin (Administration, HEC Montréal) d’en accumuler 129 sur sept attrapés. Le rapide receveur cachait mal sa joie suite au match. « Je me sentais bien. Samuel a bien lancé les ballons, ça a bien connecté entre lui et moi. On s’améliore de semaine en semaine.»

Lors des 10 derniers quarts de jeu, les Bleus auront récolté 142 points tout en n’en accordant que 10, des statistiques qui plaisent bien à Maciocia. L’entraîneur-chef a d’ailleurs vanté les efforts de sa troupe, précisant que ses hommes auront bien respecté le plan de match lors des dernières semaines. « Les 12 gars sur le terrain jouent de la manière qu’ils doivent le faire. Ils sont conscients de leurs responsabilités et agissent en conséquence. Quand on joue comme ça, il y a de fortes possibilités qu’on ait du succès. »

Forts d’une fiche sans faille, les Carabins affronteront samedi prochain le 24 septembre les Axemen de l’Université Acadia à Wolfville en Nouvelle-Écosse. Vous pourrez suivre le match dans son entièreté sur les ondes de CISM 89,3, et ce dès les coups de 13h heure de l’Est.

Retour aux nouvelles

 

 



Ce site a été optimisé pour les fureteurs Microsoft Internet Explorer versions 6.0 et 7.0, Mozilla Firefox versions 1.5 et 2.0, et Safari versions 1.3 et 2.0