Rechercher dans :


Les Carabins accèdent à la finale nationale à leur troisième saison d'existence seulement

Montréal, le 10 mars 2012 - Les Carabins de l’Université de Montréal peuvent maintenant assumer pleinement leur surnom d’équipe Cendrillon du championnat de hockey féminin de SIC, elles qui ont obtenu leur laissez-passer pour le match de médaille d’or grâce à une victoire de 4 à 1 sur les Panthers de UPEI, semées quatrièmes, samedi au Clare Drake Arena de l’Université de l’Alberta à Edmonton.

Les représentantes de l’UdeM, classées au sixième rang sur six équipes en début de tournoi, ont ainsi complété leur tour de force en s’emparant seules de la première position du groupe A. En ouverture du tournoi national jeudi, les Bleus avaient surpris Laurier, équipe numéro un au pays, par la marque de 6-5.

Les Carabins ont donc rendez-vous en finale du championnat canadien dimanche à 20h (heure de l’est), un exploit remarquable pour la jeune formation de l’UdeM qui en est seulement à sa troisième saison d’existence. Tous sports confondus, l’UdeM est à la recherche d’un premier titre de SIC depuis la relance de son programme de sport d’excellence en 1995.

Ce match sera webdiffusé en direct au www.ssncanada.ca.

Pour l’occasion, elles pourraient affronter la légendaire Hayley Weickheinser et ses coéquipières des Dinos de Calgary, dirigées par l’ancienne olympienne Danielle Goyette. Ces dernières, troisièmes favorites, ont vaincu les Martlets de McGill, championnes en titre et classées deuxièmes, jeudi. Elles affrontent les Pandas de l’Alberta plus tard jeudi soir. Une victoire assurerait les Dinos du premier rang du groupe B.

« Ma définition de la chance, c’est de saisir les opportunités quand elles se présentent et c’est ce que nos joueuses ont accompli jusqu’ici, a mentionné la directrice générale du programme de hockey féminin des Carabins, Danièle Sauvageau. L’UdeM nous a offert l’opportunité de mettre notre programme sur pied et notre présence en finale confirme que notre plan fonctionne, un plan axé sur l’encadrement, le recrutement et le développement. »

« C’est extraordinaire, s’est quant à elle exclamée l’entraîneure-chef des Carabins Isabelle Leclaire après la rencontre. Nous étions venues ici avec l’objectif de gagner une médaille et, non seulement nous sommes déjà assurées d’en remporter une, mais nous avons la chance de nous battre pour l’or. C’est toute une expérience pour notre jeune équipe et nous allons tout faire pour monter sur la plus haute marche du podium. »

Quand l’équipe a fait ses débuts en 2009, on voulait se retrouver parmi les meilleures équipes au pays en l’espace de trois à cinq saisons. Je crois qu’on démontre maintenant que nous avons cette place. »

Après avoir vu les Panthers prendre les devants au retour du premier entracte, les Bleus ont pris l’avantage en seconde moitié de la deuxième période en marquant rapidement trois buts. À 13:09, en avantage numérique, Jessica Gagné, native de Sherbrooke, Qué., s’est emparée de la rondelle en zone offensive et a servi une brillante passe pour la défenseure originaire de Trois-Rivières, Qué. Marie-Ève Couture qui s’était avancée pour appuyer l’attaque. Son tir s’est retrouvé derrière la gardienne Bailey Toupin, native de Calgary.

Ensuite, en l’espace d’une minute et 22 secondes, les Carabins se sont forgé une avance de deux buts. L’attaquante recrue Ariane Barker, de Napierville, Qué., a gagné une bataille le long de la bande et a remis la rondelle du patin à Maude Gélinas, de Montréal. Cette dernière a fait une passe pour Josianne Legault, de Granby, Qué., qui a tiré sur réception pour trouver le fond du filet. Peu de temps après, Gélinas a fait dévier une passe de Janique Duval, originaire de Val d’Or, Qué., derrière Toupin pour donner une avance de 3 à 1 aux Bleus après 40 minutes.

Dans le dernier tiers, Barker a confirmé la victoire des Carabins après cinq minutes de jeu. Sur la séquence, Maxie Plante, la marchande de vitesse originaire de Sherbrooke, Qué., est entrée en zone offensive à pleine vapeur et a débordé une défenseure adverse avant de remettre le disque à Barker qui tiré dans la lucarne.

« Nous jouons avec confiance depuis le début du championnat, a dit Barker, qui a mérité le titre de joueuse du match. Nous avons travaillé fort toute l’année et même si notre équipe est jeune, nous avons tous les atouts pour aller chercher l’or. »

Jessie-Anne Howard, de Kingston, Ont., a marqué l’unique but des Panthers en profitant d’une mêlée devant le filet lors d’un avantage numérique. Son lancer est passé par-dessus l’épaule de Rachel Ouellette, de Kirkland, Qué. Cette dernière a arrêté les 21 autres lancers dirigés vers elle dans ce match pour mériter sa deuxième victoire du tournoi.

Les Panthers prendront part au match pour la cinquième position demain à 13h, heure de l’est. Elles affronteront l’équipe qui terminera en troisième place du groupe B.

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Retour aux nouvelles

 


Suivez les Carabins sur les réseaux sociaux


Ce site a été optimisé pour les fureteurs Microsoft Internet Explorer versions 6.0 et 7.0, Mozilla Firefox versions 1.5 et 2.0, et Safari versions 1.3 et 2.0