Rechercher dans :


Les Carabins n'ont pu résister aux assauts des Martlets

Montréal, le 5 mars 2011 - Tirant de l’arrière 1-0 dans la série finale du RSEQ, l’équipe de hockey féminin des Carabins de l’Université de Montréal a essuyé une cinglante défaite de 8-1 face aux Martlets de McGill dans le deuxième match disputé vendredi soir au CEPSUM. McGill, équipe classée numéro un au pays, remporte ainsi le titre de la conférence du Québec et se qualifie pour le championnat canadien qui aura lieu à l’Université Wilfrid-Laurier le week-end prochain.

Les protégées de l’entraîneure-chef Isabelle Leclaire ont pourtant commencé la rencontre à vive allure et pris les devants lors d’un avantage numérique à 9 :16. Après une mêlée devant le filet de Charline Labonté, Casandra Dupuis a récupéré une rondelle pour inscrire son troisième but des séries éliminatoires.

Les Martlets ont créé l’égalité un peu plus de cinq minutes plus tard en avantage numérique par l’entremise de Jordanna Peroff qui a pris le retour de lancer de Leslie Oles pour battre Rachel Ouellette qui avait les deux genoux au sol. La Carabin Josianne Legault s’est ensuite échappée sur l’aile droite mais n’a pu déjouer Labonté.

À 17 :46, Lisa Zane a décoché un tir de la ligne bleue qui s’est faufilé jusque derrière Ouellette qui avait la vue voilée et qui n’a rien pu faire sur le jeu. Les Martlets ont cassé les reins des Bleus lorsque Kim Ton-That a marqué avec seulement 1.3 seconde à faire au premier engagement. Ton-That a reçu une passe parfaite de Oles à l’embouchure du filet pour battre la gardienne des Carabins dans la lucarne droite.

Katia Clement-Haydra et Ann-Sophie Bettez ont ajouté à l’avance de McGill au deuxième tiers. Les visiteuses ont mis le match complètement hors de portée des Carabins avec trois autres buts en troisième période, dont deux sur le jeu de puissance. Peroff et Caroline Hill, à deux reprises, ont inscrit ces filets.

Les Martlets ont eu l’avantage 39-19 au chapitre des tirs au but.

« C’est dommage de perdre par une aussi grande marge car ce n’est définitivement pas un reflet de la valeur de notre formation », a déclaré Leclaire au terme de la rencontre. Rappelons que les Carabins avaient entre autres perdu deux matchs en tirs de barrage face à McGill en saison régulière. McGill a une machine bien huilée alors que nous n’en sommes qu’à notre deuxième année d’existence, a-t-elle souligné avec justesse. Néanmoins, notre jeune équipe, qui comptait huit recrues sur 18 joueuses en uniforme ce soir, n’a pas baissé les bras et nul doute que cette expérience sera profitable dans notre cheminement. »

Ce match marque du même coup le dernier de la première capitaine de l’histoire des hockeyeuses de l’UdeM, Stéphanie Daneau (sciences infirmières), elle qui a terminé ses années d’éligibilité sur le circuit universitaire.

« C’est difficile de trouver les mots pour exprimer tout ce que Stéphanie a apporté à notre programme, a expliqué Leclaire. Elle est avec nous depuis le jour un de l’équipe, soit l’année où on n’a joué aucun match, et c’est une leader vraiment exceptionnelle. Elle nous manquera c’est évident. »

Retour aux nouvelles

 


Suivez les Carabins sur les réseaux sociaux



Ce site a été optimisé pour les fureteurs Microsoft Internet Explorer versions 6.0 et 7.0, Mozilla Firefox versions 1.5 et 2.0, et Safari versions 1.3 et 2.0